mai 24, 2024

Etats-Unis : un garçon de 8 ans ouvre une cagnotte pour aider son vendeur de gaufres préféré et récolte 100 000 dollars

3 min read

Kayzen Hunter a lancé une cagnotte en ligne avec un objectif de 5 000 dollars pour permettre à un vendeur de gaufres de se payer une voiture pour venir travailler. Rapidement, l’initiative est devenue virale et la collecte a totalement dépassé ses espérances.

À 8 ans seulement, Kayzen Hunter n’avait aucune intention de devenir un modèle. Mais en voulant aider son vendeur de gaufres préféré, ce petit garçon a réussi à récolter plus de 99 000 dollars en une semaine seulement. Il frôle les 100 000 dollars ce lundi 6 mars.

C’est aux Etats-Unis que se passe cette belle histoire, à Little Rock, dans l’Arkansas. Tous les samedis, Vittoria, la mère de Kayzen, l’emmène manger son petit-déjeuner chez Waffle House. Kayzen adore les gaufres et il s’est fait là-bas un ami : Devonte Gardner, le serveur, un homme toujours souriant, qui l’épate pour ses prises de commandes sans note, sans aucune erreur, et qui l’accueille toujours en lui tapant dans la main.

Au bout d’un an, Kayzen apprend que Devonte Gardner fait chaque jour des kilomètres à pied pour venir au travail, faute d’avoir une voiture, et qu’il dort dans un motel avec sa femme et ses deux filles. Devonte Gardner travaille tous les jours au restaurant. Sa femme, elle, est employée dans un McDonald’s. Tous deux sont payés essentiellement au pourboire, mais ça ne suffit pas.

Presque 100 000 dollars récoltés

Choqué, révolté, le petit garçon demande donc à sa mère le droit d’ouvrir une cagnotte en ligne pour essayer d’offrir une voiture à Devonte. Il le propose le matin, insiste l’après-midi, remet le sujet sur la table le lendemain… Alors, la mère a fini par accepter. Kayzen place l’objectif de récolte de fonds à 5 000 dollars. Il ouvre la cagnotte le 18 février, et très vite, elle est partagée sur les réseaux sociaux, repérée par la presse locale, puis les grands journaux, les chaînes de télés, faisant affluer les dons au point d’exploser littéralement l’objectif de 5 000 dollars et se rapprocher des 100 000.

Les messages de soutien des donateurs se comptent en milliers et leur contenu est on ne peut plus parlant. Pourquoi donner ? « Eh bien, dit l’un, parce que moi aussi, j’ai vécu ce que traverse ce serveur », « parce que le petit garçon a raison« , dit un autre, « parce que ce qui arrive à cet homme n’est pas juste et doit nous mobiliser. »

Et l’on comprend que l’initiative de Kayzen met en lumière bien plus qu’une histoire individuelle, elle parle pour les 37 millions d’Américains qui vivent sous le seuil de pauvreté, comme le rappellent les chiffres publiés par le Washington Post, même en travaillant, tous les jours, tout le temps. Elle met en lumière ce à quoi on s’habitue, et qui nécessite la spontanéité, la générosité élémentaire d’un enfant pour être vu.