février 29, 2024

Enquête de destitution lancée contre Joe Biden aux États-Unis

2 min read

Les républicains ont lancé une enquête en destitution contre le président américain Joe Biden en raison des affaires controversées de son fils à l’étranger. Le chef républicain de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, a appelé une commission à ouvrir une enquête formelle en destitution, affirmant que le président démocrate avait « menti » au peuple américain. La Maison Blanche a réagi en dénonçant cette enquête comme une manœuvre politique extrême.

Cette enquête était depuis longtemps réclamée par l’aile trumpiste du parti républicain. Hunter Biden, le fils du président âgé de 53 ans, est devenu une cible majeure de la droite américaine. Il est accusé d’avoir mené des activités douteuses en Ukraine et en Chine pendant que son père était vice-président sous Barack Obama, en utilisant le nom et les relations de son père à des fins personnelles. Le président, âgé de 80 ans, a toujours publiquement soutenu son fils malgré ses antécédents d’addictions et ses démêlés avec la justice, notamment des accusations de détention illégale d’arme à feu.

L’ouverture de cette procédure de destitution est une demande persistante de l’aile trumpiste du parti républicain. Cependant, certains élus modérés du parti s’opposent à cette enquête de crainte qu’elle ne devienne une démarche partisane.

Il est important de noter que cette enquête a actuellement peu de chances d’aboutir à la destitution de Joe Biden, car son parti détient la majorité au Sénat. Le Sénat serait chargé de juger le président s’il était inculpé par les élus, mais cette perspective semble peu probable à l’heure actuelle.