mai 24, 2022

Olivier Véran évoque un possible « pic épidémique à la fin de l’été » : suivez les débats autour du projet de loi sanitaire à l’Assemblée nationale

2 min read

Les députés examinent en séance plénière le projet de loi « relatif à la gestion de la crise sanitaire » présenté hier en Conseil des ministres.

Le gouvernement organise sa riposte sanitaire. Le Conseil des ministres a adopté, lundi 19 juillet, le projet de loi « relatif à la gestion de la crise sanitaire ». Face au rebond épidémique provoqué par le variant Delta du Sars-CoV-2, l’exécutif souhaite encourager fortement la vaccination, avec notamment l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale pour toute une série de profession qui se retrouve aux contacts des personnes les plus fragiles. Après son examen par la commission des lois de l’Assemblée nationale, le texte est examiné mercredi, par les députés en séance plénière.

Olivier Véran est catégorique. le variant Delta pourrait engendrer un nouvel encombrement des hôpitaux. « Le variant Delta circule fortement. (…) Toutes les modélisations sont concordantes, elles nous prévoient un pic épidémique à la fin de l’été qui viendrait encombrer nos services hospitaliers si rien n’est fait », a expliqué le ministre de la Santé devant les députés. Un débat qui promet d’être long. L’examen du texte par l’Assemblée débute à 15 heures et doit se poursuivre « jusqu’à épuisement au bout de la nuit », comme le confie un député LFI à franceinfo. Le projet de loi doit ensuite partir jeudi au Sénat, avant une adoption définitive prévue ce week-end, selon le souhait du gouvernement.

Motion de rejet. Les parlementaires du Parti socialiste se sont déclarés pour la vaccination obligatoire et contre l’extension du pass sanitaire. Le groupe socialste a déposé en début de séance une motion prélable de rejet du texte, mais cette dernière a été rejetée par les députés. Le Conseil constitutionnel à l’affût. Les oppositions ne sont pas les seules à annoncer vouloir saisir les Sages sur le texte, le Premier ministre Jean Castex a également annoncé qu’il saisira le Conseil constitutionnel après l’adoption par le Parlement du projet de loi sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *