mai 24, 2024

Critique de l’Aston Martin Vantage : une réinvention radicale

3 min read

L’Aston Martin Vantage s’affirme non comme un SUV électrique de taille moyenne, mais bien comme la sportive emblématique de la marque, propulsée par un V8 biturbo de 4,0 litres qui anime les roues arrières. Selon Aston Martin, elle est « conçue pour de véritables pilotes ».

Plus radicale que la DB12, qui penche vers les idéaux du Gran Turismo, la Vantage évolue probablement sous l’influence de la Porsche 911 Turbo. Vendue à 165 000 £, elle se positionne entre les modèles Turbo et Turbo S. Pour justifier ce prix élevé, Aston Martin a misé sur une refonte radicale.

RADICALE, VRAIMENT ?

À première vue, on pourrait croire à une simple mise à jour esthétique. Toutefois, le nouveau design inspiré par le One-77 et une silhouette plus large et épurée donnent à la voiture une allure nettement plus agressive. L’intérieur, très similaire à celui de la DB12, a également été grandement amélioré. Les sièges sport en fibre de carbone, bien que optionnels, sont un choix judicieux.

Mais au-delà de l’esthétique, c’est l’ingénierie qui impressionne vraiment. Le V8 de 4,0 litres, fourni par AMG, développe désormais 656 ch à 6000 tr/min et un couple de 590 lb-pi entre 2750 et 6000 tr/min, soit une augmentation de 30 % par rapport à son prédécesseur de 503 ch. La Vantage peut désormais atteindre une vitesse de 202 mph et passer de 0 à 60 mph en seulement 3,4 secondes.

UNE VÉRITABLE BÊTE DE COURSE ?

Contrairement aux attentes, la Vantage offre une expérience bien plus raffinée. Aston Martin a intégré de nombreuses technologies pour atteindre une stabilité comparable à celle que l’on attend de Porsche ou Ferrari. Les nouveaux amortisseurs Bilstein DTX ajustables électroniquement, un système de contrôle de traction ajustable avec huit paramètres, et un différentiel électronique intégré sont quelques-unes des améliorations notables.

Le châssis en aluminium est nettement plus rigide, ce qui permet une meilleure transmission des commandes du pilote au sol. Aston Martin affirme que les systèmes de châssis et de contrôle ont été améliorés pour correspondre à l’augmentation de la puissance.

UNE MEILLEURE OPTION QUE LA 911 TURBO ?

Il s’agit d’une question nuancée. La nouvelle Vantage, tout comme ses prédécesseurs, offre une présence et une sensation spéciales dès l’approche. Le nouveau système d’infodivertissement est épuré et fonctionnel, la qualité des matériaux est impeccable, et l’architecture intérieure se distingue nettement.

En déplacement, l’excitation est palpable. Difficile de décrire le sentiment de puissance et de satisfaction que procure la Vantage. Toutefois, même en mode Confort, la voiture offre une conduite ferme mais bien contrôlée. Sur des routes moins parfaites que les autoroutes espagnoles, la voiture pourrait se montrer très rigide, ce qui soulève quelques interrogations, notamment sur des pistes plus accidentées. Heureusement, les modes Sport et Individuel permettent d’ajuster les réglages pour trouver l’équilibre idéal.