octobre 3, 2022

Covid-19 : pourquoi la situation dans les Pyrénées-Orientales amène les autorités à resserrer la vis

2 min read

La préfecture a rétabli le port du masque et la fermeture des bars et restaurants à 23 heures, après la résurgence de l’épidémie dans le département.

Les restrictions sont de retour dans les Pyrénées-Orientales. Un mois après la fin du port du masque en extérieur sur tout le territoire, celui-ci est de nouveau obligatoire dans le département sous peine de recevoir une amende de 135 euros. Les bars, les restaurants, mais aussi les établissements de plage, les débits de boissons temporaires et les épiceries de nuit devront également fermer de 23 heures à 6 heures, selon la préfecture. En outre, la consommation de boissons alcoolisées sur l’espace public en dehors des restaurants et bars est également interdite.

Tout d’abord, les chiffres de l’épidémie dans les Pyrénées-Orientales dépassent largement ceux du reste de la France. Selon les dernières données publiées par Santé publique France, le taux d’incidence national s’établit à 53,2 cas pour 100 000 habitants, alors que dans les Pyrénées-Orientales, ce taux s’élève à 257, soit près de cinq fois plus. Il n’était pourtant que de 40 pour 100 000 habitants la semaine précédente, souligne la préfecture. En une semaine, entre le 6 et le 13 juillet, le nombre de cas détecté dans le département a ainsi augmenté de près de 375%.

La préfecture justifie donc la mise en œuvre de ces mesures par la « progression exponentielle [de l’épidémie] qui commence à se traduire par un nombre d’hospitalisations également croissant ». Elle suit les déclarations d’Emmanuel Macron qui avait évoqué, lors de son allocution du 12 juillet, le recours à des « mesures de freinage » à chaque fois qu’un département dépasserait le seuil de 200 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *