mai 24, 2024

Lutte Renforcée contre la Fraude aux Prothèses Auditives : l’Assurance-maladie en Action

2 min read

L’Assurance-maladie intensifie ses efforts dans la bataille contre la fraude, révélant une détection de 150 millions d’euros au cours du premier semestre de cette année. Parmi les priorités de cette lutte croissante, se trouve la fraude liée aux prothèses auditives, une pratique en vogue parmi les escrocs depuis que ces dispositifs sont entièrement remboursés par la Sécurité sociale depuis près de trois ans.

Le modus operandi de ces fraudeurs est plutôt simple. Les vendeurs de prothèses auditives émettent des factures à la Sécurité sociale au nom de patients qui, dans certains cas, n’ont jamais visité leurs établissements. Cette tactique, bien que sans douleur apparente pour l’assuré, a des répercussions financières significatives pour l’Assurance-maladie.

L’usurpation des numéros de Sécurité sociale est une préoccupation majeure, comme le témoigne une victime qui a reçu une facture de 3 000 euros pour des prothèses auditives qu’elle n’a jamais demandées. La Caisse d’Assurance-maladie de Seine-Saint-Denis reçoit quotidiennement des appels de ce genre, provenant de personnes déconcertées par des facturations injustifiées.

Les escrocs, opérant via des boutiques d’audioprothèses établies, travaillent à une échelle considérable. La directrice de la caisse d’Assurance-maladie de Seine-Saint-Denis, Aurélie Combas-Richard, met en lumière des réseaux très organisés, dévoilant des ordonnances identiques pour différents assurés. « C’est un copié-collé », déclare-t-elle, soulignant la sophistication des opérations, avec des escrocs possédant parfois plusieurs boutiques dans différents départements d’Ile-de-France.

Face à cette menace grandissante, la caisse d’Assurance-maladie de Seine-Saint-Denis a décidé de scruter minutieusement toutes les factures de prothèses auditives de l’année dernière et de cette année. « On regarde si il y a une prescription médicale, si elle est correcte, si il y a bien eu délivrance, via les appels téléphoniques. Si la facturation est conforme, on paie, sinon on ne paie pas », explique Audrey Arbona-Paupy, responsable du département de lutte contre la fraude.

Pour l’année 2023, le préjudice est estimé à 8 millions d’euros. Grâce aux signalements des patients et à des recoupements systématiques, 360 boutiques ont été contrôlées, 3 000 factures épluchées, et l’Assurance-maladie de Seine-Saint-Denis vient de déposer 14 plaintes auprès de la justice. Cette initiative marque un pas de plus dans la protection des finances de l’Assurance-maladie et dans la garantie de l’intégrité du remboursement des prothèses auditives pour ceux qui en ont réellement besoin.