juin 20, 2024

Amazon va supprimer 9 000 nouveaux postes, annonce son directeur général

2 min read

L’entreprise avait déjà décidé de 18 000 licenciements en janvier. Le patron du groupe évoque « l’incertitude économique » et « un manque de visibilité sur l’avenir proche ».

Nouveau plan de licenciement chez Amazon. Le directeur général de l’entreprise américaine, Andy Jassy, a annoncé, lundi 20 mars, que 9 000 postes vont être supprimés. Quelque 18 000 suppressions de postes avaient déjà décidées en janvier.

« Compte tenu de l’incertitude économique et du manque de visibilité sur l’avenir proche, nous avons décidé de réduire nos coûts et nos effectifs », a expliqué le successeur de Jeff Bezos dans une lettre aux équipes. L’essentiel de ces nouvelles suppressions de postes concerne l’activité d’informatique à distance (cloud) Amazon Web Services (AWS), le département PXT dédié à la gestion des ressources humaines, les effectifs consacrés à la publicité, ainsi que la plateforme vidéo Twitch, a précisé Andy Jassy.

Son bénéfice net en chute libre

Les licenciements de janvier représentaient environ 1,7% des effectifs d’Amazon, qui comptait 1,54 million d’employés dans le monde fin 2022. Entre fin 2019 et fin 2022, Amazon a recruté, en net, 700 000 personnes, et fait ainsi augmenter de 83% le nombre de ses employés.

Le géant de Seattle a enregistré au quatrième trimestre 2022 une chute de 98% de son bénéfice net, ressorti très en deçà de ce que prévoyaient les analystes. A cela s’ajoute le cycle de resserrement monétaire de la Banque centrale américaine, engagé au printemps 2022, qui a fait remonter brutalement les taux d’intérêt, auxquels est particulièrement sensible le secteur technologique du fait des besoins importants de financement.